Je sais…

DSC05181C´est un jour de soleil
Mais tout est triste en moi
Et je me suis jurée
D´être forte pour toi
Et pourtant
Je crois, vraiment
Qu’il faudrait si peu de chose
Pour que je craque
Et que je me montre vulnérable, enfin
Car, je sais que tu vas nous quitter mon ange…

Nolwenn Leroy – Mon ange

Photo : Philippe Castelneau

Publicités

16 réflexions au sujet de « Je sais… »

  1. Je suis touchée par ce billet car moi aussi j’aime profondément les chats, j’en ai toujours eu (sauf une periode de deux ans où des circonstances m’ont fait rester sans), mais chaque « départ » a été douloureux. Ma YEDO de près de 19 ans était déjà malade mais le jour où elle m’a regardé d’une certaine façon j’ai compris que je devais aller voir le vet pour l’aider à s’en aller. LHASSA elle, je l’ai retrouvée toute raide en dessous du bureau un matin, en me levant … il y a des chats que je n’ai pas vu partir car ils etaient chez le vet …
    Je t’envoie plein d’ondes positives pour passer ces moments douloureux et te donner de la force d’ « accepter » .

    • Merci, là nous sommes sur la terrasse, il est couché au frais, il écoute les cigales et regarde les papillons faire les fous et moi….. je le regarde pour bien graver tout ça dans ma mémoire.

  2. Je ne savais pas ou je n’ai pas suivi, encore un petit compagnon adorable qui va s’éteindre. En tout cas, pleins de sentiments pour cette peine que j’ai bien connu avec des amours de chiens…….

  3. L’amour des chats… très dur de se séparer d’eux quand le temps est venu…
    Profites de ces derniers moments avec lui… il aura, j’en suis sûre, connu une belle vie à tes côtés.
    Toutes mes pensées pour vous…

  4. Lorsque notre chatte, il y a plusieurs années, a eut un cancer des mamelles, elle s’est cachée plusieurs jours. Lorsque nous l’avons retrouvée, en détresse respiratoire, cela m’a beaucoup affectée et empêchée de dormir une nuit. Après, elle est devenue un souvenir que l’on évoque parfois et qui nous fait sourire lorsqu’on voit des photos où elle apparait. C’est la souffrance qui est difficile accepter, car la tendresse, l’affection demeurent.

    • C’est tout l’amour et te temps que je consacre à leur bonheur qui m’aide à entrer en acceptation, mais c’est toujours aussi douloureux…. alors je profite à fond des instants qui nous restent…

  5. C’est tellement triste … et en même temps quel beau cri d’amour … j’espère que cela ne te concerne pas directement / nos petits compagnons nous apportent tant de joies, mais aussi quelle déchirure quand ils nous quittent !!! Belle journée à toi mon amie …

    • C’est mon Yoda d’amour, 15 ans de vie commune, je le chouchoute autant que je peux pour qu’il soit encore heureux malgré la maladie et surtout qu’il ne souffre pas, mais quand il faudra prendre la décision….. ça va être terrible, comme toujours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s