La dernière gorgée de bière

Nous étions confortablement installés dans nos fauteuils, face à la forêt, les cigales chantaient à tue tête. Il faisait chaud, j’ai pris son verre pour avaler négligemment une petite gorgée de bière bien fraiche… C’était la dernière mais je ne le savais pas. Il n’y en aura jamais plus d’autre. Si j’avais su, je l’aurais savourée, celle-là.

Vous savez, le petit rituel agréable, le moment partagé sur la terrasse, à l’ombre du mûrier… la petite gourmandise sensuelle, juste une gorgée volée  dans le verre de mon amoureux. Une seulement parce que c’est mon petit plaisir. C’est bon parce que c’est dans son verre. C’est bien parce que je n’en veux pas plus.

Dorénavant, je me contente de regarder le verre de bière. J’ai envie de ma petite gorgée. L’unique. Celle qui fait vraiment plaisir.
J’observe le verre et le soleil qui s’amuse dans la transparence du liquide doré. Les bulles remontent à la surface, je voudrais les sentir éclater doucement sur ma langue. Je me rappelle un peu cette amertume que j’aime bien mais elle devient lointaine. J’ai oublié jusqu’aux saveurs plus ou moins épicées mais je me souviens de la fraicheur si agréable sous le soleil estival.

Il en est des petits plaisirs comme des souvenirs lointains, on se souvient mais on ne sait plus vraiment. Alors pour me rappeler, je prends son verre et je commence par sentir, humer, happer ce parfum qui va réveiller ma gourmandise, mais qui va aussi l’apaiser, comme si j’avais pu enfin goûter le délicieux liquide. Mon amoureux me regarde avec inquiétude, tu ne vas pas boire ta petite gorgée hein ? c’est risqué quand même ! fais attention à toi ma chérie !
Mais non je ne vais pas la boire ma précieuse gorgée de bière, ne t’en fais pas ! je ne veux pas de dégâts dans le dedans de moi ! le gluten ne passera pas par moi et c’est pour la vie, je n’ai pas le choix.

Vous raconterais-je mes tribulations épiques avec la machine à pain ? oui ? peut-être ! un autre jour car la bataille est rude, pour l’instant le score est pitoyable. Machine à pain : 14 LadyElle : 0  !!! Encore un point de plus et faudra que j’embrasse le popotin de Fanny ! honte sur moi !

Publicités

9 réflexions au sujet de « La dernière gorgée de bière »

  1. l amour c’est la premiere chose que l’on voit en naissant, par le regard de sa maman puis du papa ensuite on en a toujours besoin, alors a utiliser sans moderation,
    c’est pas facile les regimes je comprend bien tu sais meme si j’ai fait un ti com un peu rigolo pour te donner un ptit sourire surtout en ce moment c’est certainement pas bien gai je pense à la mamie,
    bisous

  2. Sans gluten… ce doit être une sacré discipline de vie.
    Je compatis vraiment, même si la bière n’est pas du tout… ma tasse de thé!
    Mon petit plaisir perso serait plutôt un bon verre de lait frais, de préférence de la marque Délactolait, qui lui donne un goût de noisette.
    Merci pour la rectification de mon dernier com…. et puis…
    Courage: le corps trouve toujours un nouveau petit plaisir pour nous faire oublier les précédents.

    • Le gluten…. y’en a partout ! « même que » des fois il est caché ! si ! si ! je passe des heures à lire les étiquettes et à appeler les services clients pour être sûre et malgré tout… je suis régulièrement malade à cause du gluten ! non mais rhaaaaaa !
      Mon petit plaisir pour compenser….. les macarons sans gluten de chez Cabiron (il a la même maladie que moi) que je consomme tout de même avec beaucoup de modération (les macarons ! pas Cabiron ! mdr )

  3. idem j’ai des soucis niveau sang, pfff, et la je viens d’avoir le resultat qui est bof bof,
    faut faire attention c’est certain, mais on peut changer un plaisir par un autre, faut le trouver,
    moi la biere je n’ai jamais aimé, mais j’avoue que la couleur dans le verre et cette mousse qui s’attache a la moustache de certains messieurs, c’est un tableau,
    alors faut prendre un bon verre d’eau fraiche avec une feuille de menthe, ou alors une rondelle de citron, et hum , laisser couler l’eau clair dans la gorge, et apprecier la fraicheur, avec un petit fruit a coté, comme une framboise ou une fraise, un ti abricot, ou une peche, et quel gouter ! (bon le dis a personne, je vais tout doucement chercher un peu de chantilly allégée pour rajouter, mais chutt chuttt si jamais mon medecin lit mon com ca reste entre nous !)

    • Promis, je ne le dirais à personne que Julie MANGE DE LA CHANTILLY EN DOUCE ! non, non, je ne le dirais pas ! 😉
      La bière ne me manque pas, ce n’est pas ma boisson préférée et mon amoureux n’en boit pas souvent. Ce qui me manque c’est ce petit moment tranquille, le bruit quand le liquide coule dans le verre, la couleur dans le soleil, ce clin d’oeil quand je lui chipais ma petite gorgée de bière amère et fraiche et son sourire à chaque fois car il savait que j’étais contente…

  4. Eh oui … la vie nous oblige à faire constamment des choix ! mais bon « la santé » a la priorité je te l’accorde ! je le sais et ça … c’est l’âge qui nous l’apprend ! belle journée et consoles-toi, il te reste … les macarons et surtout … surtout … ton amoureux ! bisous de yvonne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s