Chicagoan gourmandise

The Cheesecake Factory J’ai fait une infidélité à mes bien-aimés macarons sans gluten de chez Cabiron !

Et oui, je dois tout avouer, sans rouge aux joues, sans remord ni regret. Mais faut me comprendre, cépamafote ! C’était carrément de la provoc, et moi je ne peux pas résister. Faible je suis !
Et puis c’est presque comme si ça ne compte pas car ça s’est passé à Chicago, j’estime que plus de 7 000 km de distance c’est vraiment loin de mes macarons préférés…Quoi ? comment ça loin des yeux, loin du coeur ? Moi de je dis faute avouée est à moitié pardonnée (c’est vraiment bien cette formule, parce que je crois que j’en ai d’autres à avouer… 😳 )

Nous passons devant le Cheese Cake Factory, ça tombe bien car nous avons faim. Il est un peu tôt, mais étant constamment en plein jet lag au fur et à mesure des changements de fuseaux horaires, on ne se pose pas de question.
Nous demandons à l’accueil s’il y a des plats sans gluten. Yes ! Il y a même une carte dédiée, ça c’est cool ! Je frétille de joie ! Je frémis de bonheur en passant devant la vitrine où s’alignent des cheese cakes somptueux, dans ma tête ça chante comme une cigale au soleil ! Bref, I’am happy, je vais avoir un vrai dessert comme tout le monde !
Qui a dit que je suis gourmande ? Oui bon c’est vrai, si peu, juste un tout petit peu…

Le serveur nous reçoit très agréablement et nous propose de le suivre pour nous installer. J’ai l’impression d’entrer dans un gâteau ! le style art déco est surprenant, mais très chaleureux. Je suis DANS un cheese cake géant ! Parfois les rêves deviennent réalité !

Carte normale pour mon amoureux qui n’aura que l’embarras du choix. Mini carte spéciale pour moi avec des propositions alléchantes.
Notre serveur est très sympathique et prévenant, veillant à ce que rien ne puisse contaminer mes couverts ou mon verre, prenant grand soin à me rassurer en m’expliquant en détail que les plats élaborés sans gluten sont garantis. Il n’y a pas trop de monde pour l’instant, nous prenons le temps de discuter et de rire, la France le fait rêver et nous lui souhaitons de pouvoir venir visiter notre pays…

J’opte pour un hamburger maison AVEC le pain ! Si ! Si ! j’insiste, c’est important alors je le répète, AVEC le pain, préférant me priver totalement des différents pains sans gluten qui m’écoeurent dès la deuxième bouchée.
N’ayons pas peur des mots, je suis une frustrée du pain. Pour avoir été moult fois déçue, je suis donc quand même un peu dubitative quant à la qualité et la texture du pain que l’on va me servir.
Cette fois je suis très agréablement surprise, c’est presque comme du vrai pain ! De plus la viande est parfaite et les légumes bien frais. Je me régale et n’en laisse pas une miette !
C’est copieux et il ne reste plus de place dans mon bidou, mais…… sur ma carte il y a un cheese cake chocolat qui n’attend que moi. Vous me comprenez quand je dis que c’est de la provoc, parce que frustrée du gâteau je suis également. Je ne fais donc aucun effort pour résister, sans même l’ombre d’une pensée pour mes chers macarons adorés.

Mon chéri ne résiste pas non plus et porte son choix sur un vanille – griottes.
Les cheese cakes arrivent, ils sont énormes… Beaux… Mais énormes… Mais si beaux ! Avec courage et détermination nous attaquons nos desserts. Mhhhh ! Miam ! Ahhhh ! Ohhhh ! Soupirssss ! Délectation ! Un gâteau sans gluten qui a le goût d’un vrai, c’est jouissif après des années de privation. Je n’arriverais pas à le terminer, à mon grand désespoir, mais je n’en ai pas laissé beaucoup hein, faut pas exagérer !

Je reviens à la réalité et constate que maintenant le restaurant est bondé au point de ne plus savoir où se trouve la sortie. Repus nous avons du mal à nous extraire de notre confortable booth et nous nous demandons si nous allons arriver à marcher sans nous transformer en culbutos ! Mais ce ne sont pas des cheese cakes qui vont arrêter deux valeureux français visitant Chicago ! Nous nous regardons, on y va ? Oui, allez, Go !

Il faut que je sois honnête, le meilleur cheese cake sans gluten de l’univers est incontestablement celui que mon amoureux me concocte avec amour. Quand il m’apporte fièrement son gâteau, heureux de me faire plaisir, ça chante de bonheur dans ma tête et dans mon coeur aussi…

Publicités

25 réflexions au sujet de « Chicagoan gourmandise »

    • C’était bon n’est ce pas ! Je n’en mange pas souvent, mais quand ça arrive, je savoure non seulement parce qu’ils sont délicieux, mais aussi sans crainte puisqu’ils sont sans gluten, donc faits pour moi 😉

  1. ahhhhhhhhhh le cheese cake,
    c’est aussi tellement regalant, heu mot inventé de te lire, tu es une narratrice trop agreable, vraiment agreable a lire et vivant,
    bisous
    ps, Galipette, vient ds le salon, les chiens viennent aussi ils se regardent , cela s’ameliore, mais galipette demande a aller souvent dehors, elle est d’un caractere mi sauvage mi docile, niveau propreté les chiens cela va nettement mieux, mais c est galipette qui devient crado, pffff, agathe elle est toujours cool a part ces miaulements bizarres pour manger, je sais pas c’est une nouvelle lubie qu’elle a pris, lol
    bref, conclusion ameliioration,
    reste deception niveau relation galipette, que j’aurai voulut plus caline
    bon c’est tout
    bisous

    • J’adore ton « régalant » ! Je suis contente que mes billets te plaisent, tout comme j’aime à lire les tiens dans lesquels ton humour est régalant 🙂
      Cool pour les zanimos. Je te réponds par mail.

  2. Aah je connais ça depuis peu les frustrations « pains et gâteaux » sans gluten car on vient de me découvrir une intolérance au blé!… Enfin bon, c’est bon à savoir que dans ce coin-ci des Etats-Unis, on peut manger bon et bien sans gluten! 😉

    • Oh, je suis désolée pour toi. On pense qu’il est facile de tenir une diététique sans gluten, mais cela implique tellement de changements et de « deuils » dans beaucoup de domaines de la vie… Au début ça va aller, on ne s’en rend compte qu’au fur et à mesure que passe le temps. S’il y a une période difficile n’hésite pas à me contacter par mp si tu le souhaites, ou consulter des forums d’entraide car on est nombreux…
      Au Canada c’est un problème bien mieux connu qu’en France, je suppose donc qu’au Québec tu auras de nombreuses possibilités pour t’assurer de pouvoir manger sans blé où que tu sois.

      • C’est gentil à toi, merci pour ton soutien! Je suis non seulement intolérante au blé mais aux oeufs également, ce qui complique un peu la tâche…Enfin, je pensais que ce serait beaucoup plus difficile que ça en vérité car pour l’instant, j’arrive à trouver des produits de substitutions sans trop de problème… C’est sûr que j’ai dû changer mes habitudes alimentaires mais au final, mon foie ne s’en porte que mieux et mon énergie vitale s’en ressent! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s