Le dernier câlin

P1000048Lundi 13 janvier 2014

… Te prendre dans mes bras encore une fois, m’installer confortablement et faire un long, très long et doux câlin. Sentir ton corps doux et tendre se blottir contre moi, ton petit museau dans mon cou, tes ronrons à mon oreille… Ne plus bouger et savourer ce moment précieux. Essayer de calmer mon coeur, mes mains qui tremblent.

Savoir que ce sera la dernière fois et pleurer, ne pas l’accepter…
Te dire les mots tendres, les mots d’amour. Te dire merci pour ces 15 années de vie commune, des années de bonheur.
Te demander pardon pour ce que je vais demander au vétérinaire et me dire que ce n’est pas possible, que tu vas aller mieux.
Plonger mon regard dans tes yeux d’or rivés aux miens, savoir que tu m’écoutes et te murmurer encore et encore tous les mots qui nous lient, être hors du temps comme pour l’arrêter.
Sursauter quand soudain ma petite voix me dit que c’est le moment de prendre la voiture pour t’emmener.
Trouver alors la force de mettre le contact et démarrer. Continuer à te parler d’amour, tout le temps, et garder ma main sur toi, pour te rassurer, pour me consoler.

Regarder le vétérinaire avec l’espoir fou d’entendre des mots qu »elle ne prononcera pas et le coeur dévasté la laisser faire son travail.
Te garder au creux de moi, ne pas cesser de te parler d’amour et de lumière, te demander pardon encore, promettre de t’accompagner jusqu’au bout.

Sentir soudain ton petit corps devenir lourd dans mes bras, comprendre que tu n’es plus là, ne plus arriver à prononcer un mot, t’embrasser encore et encore comme pour te ramener à la vie par la force de l’amour, et laisser mes larmes sur ton pelage si noir, si brillant, si doux.
Essayer de prier, me dire qu’il faudra arriver un jour à entrer en acceptation.

Je t’aime ma Clio, ma tendre,ma précieuse, mon ange de douceur, ma princesse disparue…

Publicités

36 réflexions au sujet de « Le dernier câlin »

  1. Il m’a fallu du temps pour te laisser un petit message ici parce que dès que je le lis, je prends ma Gipsy dans mes bras et je pleure… Je ne veux même pas penser à ça, et je veux me dire qu’elle est éternelle, qu’elle sera toujours là, comme les gens que j’aime ! Ben oui, vu que je les aime pourquoi ils iraient ailleurs hein ?
    Y a 4 ans, avant de partir bosser, discussion avec mes parents qui me disent que pour Oslo on doit prendre une décision, qu’il souffre, qu’ils vont aller chez le vétérinaire… L’hystérie me prend, je pleure, je refuse même l’idée qu’en rentrant il ne soit plus là… Mon camarade de jeu, mon petit frère de meute, qui a passé tant d’heures à jouer à cache cache avec ma sœur et moi… qui nous mordillait les fesses quand nos parents nous fâchaient pour x raisons, qui venait coller son gros nez humide de labrador sur nous quand on dormait…
    Il a fallu que je sorte de chez moi et que je le vois, assis sur la terrasse, qui regarde le portail… Mon cœur d’un seul coup a débordé de larmes et dans un sanglot je l’ai entouré de mes bras. Il est resté assis, sans bouger, la tête droite, fier. Je n’arrivais plus à le lâcher, je savais que c’était la dernière fois…
    Au boulot, à l’heure du rendez-vous chez le vétérinaire, j’ai fait un malaise…
    Le soir, une maison tellement vide, tellement silencieuse sans le bruit du battement de sa queue en nous entendant rentrer…
    Quatre ans plus tard quand je vais chez mes parents, en ouvrant la porte, je l’attends toujours… Quatre ans plus tard je ne peux toujours pas caresser un labrador… Quatre ans plus tard je suis en larme et je sanglote en pensant à mon camarade de jeu…
    Je sais par avance que perdre ma minette sera le même déchirement et je ne peux que comprendre cette perte…
    Ma petite sœur a passé son diplôme de psychomotricienne l’année dernière et a fait son mémoire sur les chiens et leur relation avec les malades d’Alzheimer, la préface était une dédicace à Oslo.
    Un « animal », c’est un membre de la famille… Il te marque à vie !!
    Plein de courage et de bisous.

    • J’ai le coeur plein de larmes en te lisant… C’est dur et on ne s’habitue jamais.
      La seule chose qui me réconforte c’est le souvenir du bonheur partagé et c’est l’amour qui perdure encore et toujours.
      Je sais que même après 4 ans, on cherche encore notre petit compagnon. Courage à toi aussi. Je t’embrasse.

  2. je te comprends et je compatis de tout cœur…<3 tu sais que j'adore les chats, aussi et je suis passée par "là" 2 fois, heureusement mon cher et tendre adore les félins, aussi, donc nous nous sommes soutenus réciproquement… essaie de te rappeler tous les moments de joie, de tendresse et d'affection, chère Ladyelle… amitiés sincères et affectueuses, Mélanie

    • … Et voilà les mystères d’internet ! ton commentaire apparait maintenant !

      Merci pour ton très gentil message. Mon compagnon est également un amoureux des félins et malheureusement il est aussi passé par là il y a peu de temps lorsque nous avons perdu sa petite minette adorée… http://philippe-castelneau.com/2013/10/28/mon-petit-chat-est-parti/
      Comme tu le dis, il est important de se soutenir dans la peine. Heureusement tous les bons souvenirs sont toujours là…
      J’imagine ta peine lorsque cela t’est arrivé…. Je t’embrasse bien fort

  3. Il te faudra beaucoup de temps pour que ce souvenir ne te fasse plus pleurer… Il y a six ans je conduisais ma chatte Zep atteinte d’une leucémie foudroyante se faire piquer… je peux à présent en parler sans larmes dans la voix mais ce fut long… j’ai un vieux chat près de moi, je sais qu’un jour viendra….. c’est hélas cela aussi leur compagnie, leur départ… et que c’est dur, je compatis vraiment crois-moi

  4. Je partage ton émotion, j’ai vécu cette épreuve plusieurs fois et je sais que je la vivrai encore, c’est à chaque fois un déchirement terrible. Toutes mes pensées amicales t’accompagnent, je t’embrasse bien fort.

  5. ma pauvre lady je suis de tout coeur avec toi fin 2013 n a pas été une bonne année pour kambouie et la pour clio mon dieux j espère que 2014 sera une meilleure année pour vous 2,et qui sait peut être qu un nouveau ou une nouvelle viendra accomplir sa mission une fois ta tristesse passée

  6. je suis bouleversée, surtout que nous avons eu beaucoup d échanges mail au sujet de Galipette, et j’ai vu comme tu aimais les animaux et bien sur les tiens, j’ai suivi tes conseils qui ont été tres juste et qui ont du résultat, alors , je sais comment tu as de la peine, je suis mal pour toi, j’ai pas envie que tu sois mal, je ne peux rien faire hélas, comme toutes disparitions animal ou humain, on y peut rien, reste la douleur et reste les amis pour te soutenir, , je t’embrasse tres fort, tres tres fort

  7. :,-( je partage ta peine très sincèrement… je suis très émue en lisant ce texte et je t’envoies toutes mes pensées de compassion et de soutien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s