Orages sur Séville

_DSC4558A Séville je me suis faite attaquée .
Je discutais tranquillement avec mon amoureux lorsque soudain quelque chose me frôle brusquement me faisant sursauter. Je ne comprends même pas d’où cela peut venir, mais mon amoureux éclate de rire et me dit de regarder par terre.
Je regarde au sol et je vois, éclatée, affalée, abandonnée à la terre nourricière qui reprenait son bien, l’orange sévillanne, belle, énorme, lourde et juteuse.

Nous levons les yeux et très sagement, mais rapidement, nous décidons de ne pas provoquer la colère de l’oranger dont nous avions emprunté l’ombre : une pluie d’oranges bien mures menaçait.

Et oui, dans la belle citée andalouse il pleut des oranges, je n’invente rien. C’était ma première pluie d’oranges mais pas la dernière. Nous avons subi par la suite d’autres assauts, notamment lors d’une dégustation de tapas, mais toujours avec amusement car les oranges ont toujours raté les petits français ! Elles n’ont pas de radar intégré, ouf, parce que sur ma tête, aïe ! Euhhh… Non, même pas en rêve !

J’imagine qu’il va falloir que j’aille revoir la belle Séville lorsque tous ses orangers sont en fleurs… Je sais déjà que c’est avec volupté que je me délecterais de cette délicieuse et abondante offrande de parfum.

Gourmande ? Oui, complètement et j’assume ! Au fait, Cabiron, qui ne m’a toujours pas adoptée le sapajou, a créé de fabuleux macarons à la fleur d’oranger qui me font me pâmer… *Soupirssss* …

Publicités

23 réflexions au sujet de « Orages sur Séville »

    • 🙂 J’avais essayé de faire quelque chose entre les mots orages et oranges… Mais je ne suis pas douée ! Tant pis, au moins je me régale en lisant tes billets où tu sais magner les mots 🙂

  1. Une pluie d’oranges, comme c’est poétique mais plutôt douloureux à recevoir sur la tête en effet! :-S
    Bonne semaine et au plaisir de retrouver tes billets à mon retour de vacances chère Ladyelle! 😉

    • Justement non ! J’avais prévenu mon amoureux que les orangers n’étaient sûrement pas greffés et donc les oranges pas comestibles comme ça. Il ne me croyait pas et il a regretté d’avoir testé 😉

  2. Chez nous, à la Réunion, c’est la même chose, mais ce sont des mangues qui pleuvent et qui nous attaquent… et comme elles sont en général bien mûres lorsqu’elles tombent, je te laisse deviner le shampooing … 🙂 Bonne journée :). Nadine

      • Oui 🙂 Mais c’est tellement bon !! Notre challenge est d’en trouver qui seraient mûres mais qui en tombant, ne se seraient pas ouvertes… et hop, j’emporte à la maison et je fais de la confiture. Je trouve ça, sur mon lieu de travail, sur le parking employés de l’hopital, je fais donc mes courses le soir 🙂 quand c’est la saison..;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s