Comment lui dire…

IMG_0939…Que la vie continue quand elle me dit qu’elle a juste envie de disparaître… Lui dire qu’elle a le droit de sourire sans que nous imaginions que cela enlève quelque poids à son immense chagrin.
Comment lui dire qu’elle n’est pas seule car enfants et petits enfants ne demandent qu’à l’entourer alors que pour elle l’avenir ne signifie qu’une intolérable solitude.
Comment lui dire que nous l’aimons quand elle ne veut plus rien entendre qui puisse ressembler de près ou de loin à du bonheur puisqu’elle se se sent tellement vulnérable, terriblement abandonnée par celui qu’elle a tant aimé, celui qui la protégeait et savait la faire rire.
Comment lui dire « Bonne fête maman »….
Elle n’a pas pu et pas voulu m’entendre… Elle sait que cette année je ne pourrais pas dire « Bonne fête papa« .

Publicités

17 réflexions au sujet de « Comment lui dire… »

  1. mon papa est décédée le jour de la fête des mères, j’arrivai avec mon bouquet de fleurs, j’etais enceinte de ma fille que je devais mettre au monde le jour de l’anniversaire de mon papa !!!! helas, je suis arrivée, ma mere m’a dit ton pere est à l’hopital, et puis on a pas voulut me le montrer vu mon etat, ensuite, j’ai accouché une semaine apres d’un bébé de 4 800 ! un gros bébé, mais comment gerer la naissance et le deces, et ma maman qui etait pas forcemment apte a vivre aussi on semi bonheur, yavait eu comme un froid,
    et puis, le temps a passé, ma maman est decedé ya quelques temps, c etait ya peu de temps pour moi, je ne vois pas le temps, il s’est arreté à son deces, j’ai beaucoup de chagrin et je pense chaque jour a elle,
    protege bien ta petite maman, visite la le plus souvent, sors la meme des toutes petites promenades, oui tu pourras pas dire bonne fete papa, mais tu penseras a lui, elle pensera a lui, il existe dans votre coeur, ferme les yeux et la magie fait que nos etre aimé sont là dans notre tête, quand il te manque , fermes les yeux, et souviens toi, tu pleueras sans doute, mais c’est le deuil qui se prepare, il faut du temps et du temps pour se souvenir sans plus pleurer, desfois avec mes enfants on se souvient de ma maman, et on dis, oh la la maman nous disputerait, et on commence a l’imiter en rigolant, souvent je parle de mon papa, et aussi en racontant toute ses etourderies et gaffes qu’il faisait,
    c est recent pour toi, mais toi ta vie continues , les projets, etc, ta maman c’est certains, elle a perdu son compagnon, son homme, son ami de vie, son amour de toujours, toute une vie de tristesse, de joie, d’emotion

    chouchoutte là tres fort, ne dis pas trop de paroles, fait des choses qui lui plaisent, demande lui comment on fait telle recette par ex, ou un conseil meme si tu le sais, po grave, fo lui occuper l’esprit et lui donner de l’occupation dans sa tete,

    c’est tres dur ce moment pour elle, !!!!
    j imagine, et voir sa maman triste, dur pour toi, !!!!!!

    bisous de tout mon coeur d’amie virtuel, mais proche en pensées

    • Merci ma Julie pour ton gentil message. En ce qui concerne le décès de mon père je suis entrée très vite en acceptation, et ne pas pouvoir lui souhaiter la fête des pères n’est pas une souffrance pour moi, mais en est une pour ma mère…
      Nous sommes à des centaines de km de ma mère, mais nous (ses enfants) nous relayions pour être auprès d’elle tous les week end. Elle ne veut plus, alors nous avons espacé pour y être tous les 15 jous. Mais elle ne veut pas qu’on la chouchoute, qu’on s’occupe d’elle… Elle veut son mari, son âme soeur, son alter ego, sa raison de vivre…
      Tu as vécu également des moments terribles et je vois bien que pour toi c’est encore une souffrance. Je t’embrasse très très très fort 🙂

  2. Douces pensées… de tout coeur avec vous, avec votre mère, avec votre famille… cette année sera la troisième où mes enfants ne pourront pas dire  » Bonne fête papa »… mais la vie continue et reste belle malgré l’absence, malgré tout… et puis il reste vivant dans leur coeur à jamais…

    • Je compatis de tout mon coeur également pour toi et tes enfants. Ce sont des moments qui doivent être terriblement douloureux pour eux… Je t’embrasse et j’embrasse tes enfants très très fort 🙂

  3. Le temps apaise la souffrance, même si le manque reste présent et que l’on ne remplace personne. Penser à ceux qui sont morts, c’est les garder vivants en soi et pour les autres. En parler, se souvenir de tout, le bon, le moins bon, c’est bien aussi. Tout plutôt que l’oubli. Et dans ton cœur, tu peux toujours lui souhaiter une bonne fête, à ton Papa…

    • Merci pour ton gentil message. De mon côté c’est accepté et ne pas pouvoir lui parler pour la fête des pères n’est pas une souffrance.
      C’est dans le coeur de ma mère que l’absence est intolérable… Et je ne sais plus quoi faire…

        • Juste être là, c’est ce que nous essayons de faire, mais, pour l’instant, rien n’apaise sa douleur, ne comble le vide, l’absence de son âme soeur. Ils étaient fusionnels, amants avant tout, couple en priorité c’est pour cette raison que nous, ses enfants sommes impuissants à aider notre mère et sa douleur est incommensurable…
          Merci pour ta gentille pensée. Je t’embrasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s