Enfermée dehors !

069Il est parti pour le Brésil ce matin très tôt, pour quinze jours. Hier il était content, il était même déjà un peu là bas je crois car il avait du mal à suivre ce que je lui racontais. Il ne faut pas oublier d’enlever la clef de la serrure j’ai dit, sinon je ne pourrais pas rentrer…

Il fait très beau et très chaud aujourd’hui ! On se croirait encore en plein mois d’août. Je prends ma voiture brûlante de soleil, bien évidemment la clim est cassée sinon ce ne serait pas drôle, et je pars tranquilou. Je fais mes 25 minutes de route, toujours tranquille mais j’ai hâte d’arriver pour trouver un peu de fraicheur car je suis juste à point pour entrer en ébullition. Je suis enfin devant la porte j’enfonce la clef et… rien ! C’est bloqué ! Je n’y crois pas ! Il n’a pas fait ça quand même ! Pas lui ! Pas à moi ! Et bien oui, il l’a fait ! Je regarde à travers la vitre et je vois la clef dans la serrure ! Consternation et colère, voilà les deux mots du dictionnaire qui comptent le plus à ce moment là !

Je suis en train de cuire au soleil, je rissole doucement et je n’aime pas trop donc je passe dans le jardin pour me mettre à l’ombre sur la terrasse et je l’appelle sur son portable. S’il n’est pas déjà dans l’avion, j’ai une chance. Oui, bon je sais, il est parti très tôt et là il est déjà 14h00, mais j’avais l’espoir (on dit que ça fait vivre ! je vais vivre longtemps ! ) Bien évidemment je tombe directement sur le répondeur, il doit déjà être en mode avion.

Je n’ai pas du tout envie de rester là moi ! J’appelle sa belle-mère, il se trouve fort heureusement que je la connais, ouf ! elle habite la région re-ouf, et j’ai son numéro de téléphone re-re-ouf ! Je sais qu’elle a les clefs ! Enormissime ouf ! Oui mais elle est loin aujourd’hui, elle ne rentrera qu’à la nuit. Elle me promet de venir, elle passera par l’autre porte pour enlever la clef, demain je pourrais rentrer dans la maison.

Je n’ai plus qu’à reprendre ma voiture incandescente et refaire le trajet, faire baisser ma température proche de celle du soleil, attraper mon ordinateur, ramer sur internet pour retrouver les noms et téléphones des personnes qui devaient venir me voir au bureau, annuler les rendez-vous, râler, m’énerver, me détranquiliser un peu et rouspéter beaucoup ! Bah oui, quand je veux, je suis caniculaire moi aussi ! Parce que mon boss m’a enfermée dehors !

Publicités