Petite Soeur Adorée

P1000072

Petite Soeur Adorée vit loin. Heureusement il y a le téléphone et la bonne nouvelle qui va avec : Grande Soeur De Moi je viens passer quelques jours avec toi.

Alors quand Petite Soeur Adorée arrive chez Lady, c’est le bonheur, tout simplement. Il fait beau sur la terrasse mais aussi dans son coeur.
Pendant que Neveu d’Amour joue avec les chats, Petite Soeur Adorée et Lady sont confortablement installées dans le canapé pour savourer une bonne tasse de thé parfumé préparé avec Kamour. (On le connait bien celui là ). Il y beaucoup de choses à se raconter et il faut apprécier ce joli cadeau du temps. Ca parle de tout et surtout… de tout…

Lady :  Au fait, dis moi, Frère Adoré a commencé comme toi l’hypnose pour arrêter de fumer, j’espère que ça donnera de bons résultats..

Petite Soeur Adorée avec son joli sourire :  Ah Oui ! Oui ! Oui ! Grande Soeur De Moi, bonne nouvelle, ça fonctionne ! Frère Adoré ne fume plus depuis 3 semaines !

Lady super heureuse : Comme je suis contente, j’avais tellement espoir qu’il y arrive ! Je suis vraiment épatée ! C’est formidable, ce soir je l’appelle pour le féliciter. Et pour toi, ça donne quoi ?

Petite soeur Adorée : Oh moi j’ai arrêté !

Lady vraiment très très heureuse, avec un sourire digne d’une belle banane de compet’ : Wouah ! C’est génial, je suis super fière de toi tu sais.

Petite soeur Adorée regarde alors Lady avec le même air que le Bill de Boule et Bill quand il cherche à comprendre quelque chose…

Lady commence à fixer Petite Soeur Adorée avec un regard interrogateur, un peu comme si elle avait une équation de math à résoudre (et on sait bien que les mathématiques et Lady….. 😦  ) en même temps que sa banane s’efface peu à peu devant la bouille de plus en plus étonnée de Petite Soeur Adorée.
Lady se pose des questions. Mais pourquoi Petite Soeur Adorée est elle si surprise de voir la joie de Lady ?

C’est à ce moment là que le petit vélo se met en route en route dans la tête de Lady, vous savez, comme celui de Clotaire le pote du Petit Nicolas.

Le vélo de Petite Soeur Adorée a pédalé fort car elle sourit pour ensuite carrément se mettre à rire. Le petit vélo de Lady a bien avancé car elle commence à comprendre, sourit à son tour pour très vite exploser de rire également.

Petite Soeur Adorée et Lady sont prises d’un bon fou rire complice, celui qui fait du bien quand on sait rire des mêmes choses sans même parler ! Faut même poser les tasses de thé pour ne pas renverser !

Petite Soeur Adorée arrive enfin a reprendre son souffle pour confirmer : J’ai arrêté l’hypnose !

Lady en rigole encore…  !

Publicités

La femme qui murmurait à l’oreille de…

coussin 013Mes chats me parlent. Mais oui ! et on se comprend bien. Ils me parlent avec les yeux, vous savez ! ils me font « les petits yeux d’amour » ou alors ils me montrent ce qui les intéressent en regardant fixement ce qu’ils veulent. Certains sont très bavards, et font carrément la conversation, utilisant moult miaulements dont la gamme varie du petit miaou d’amour, presque un roucoulement, au gros Mwraou de revendication syndicale, presque avec un haut parleur ! Je leur réponds, je pose des questions, je fais les réponses, je leur explique ce qui se passe, je les rassure quand je sais qu’il va y avoir une petite perturbation dans leur quotidien. J’aime les caresser souvent, les tripatouiller tendrement, mettre mon nez sur leur petit ventre doux pour me rassasier du parfum de l’amour… Surtout, ahhh surtout… je murmure à l’oreille de mes chats. Je murmure des mots doux, je murmure des mots tendres, je murmure des mots d’amour. Je leur parle de nous, de la façon dont nous vivons, je chuchote et ils écoutent attentivement, je leur explique à quel point je les aime, je les remercie de faire partie de ma vie, de m’accompagner sur mon chemin. Lorsque je murmure à l’oreille de mes chats, je fais une ronronthérapie, parce que les petits mots doux, ça fait toujours cet effet là ! même moi je me mettrais bien à ronronner si je pouvais.
Savez vous que je sais aussi murmurer à l’oreille de…
Bon, là ça mérite un paragraphe, parce que je suis sûrement la seule femme au monde à murmurer à l’oreille de…
J’explique un peu ma particularité. C’est spécial. C’est bizarre aussi, je l’avoue. Je n’ai encore jamais vu quelqu’un qui murmurait comme moi à l’oreille de…
Alors, voilà l’histoire. Mes chats aiment bien se blottir sous les couvertures. Ca fait une bosse sur mon lit, j’aime m’approcher et leur murmurer des mots doux à travers le tissu.
Il n’y a pas très longtemps, un de mes chats était donc bien caché sous la couverture et à chaque fois que je passais, je me penchais vers lui, murmurais des mots doux très tendres, sans le caresser afin de ne pas le déranger. La matinée s’est passée doucement ainsi, murmurant dès que je pouvais des mots doux, me penchant tout près de mon chat bien caché.
Vers midi mes chats viennent me donner un coup de main pour préparer le repas. Nous sommes tous dans la cuisine et ils surveillent bien ce que je fais, au cas où je me tromperais dans ma recette ! Je les compte, ils sont tous là ! je suis contente, eux aussi, ça ronronne et ça se caresse à mes mollets. Ils n’attendent même pas un petit bout à grignoter, car chez moi, c’est self service, chacun mange à son rythme, c’est cool. Je passe dans ma chambre pour prendre quelque chose et je vois… le renflement de mon chat sous la couverture du lit. Je vais spontanément me pencher vers lui pour lui murmurer des mots tendres quand soudain je réalise que TOUS mes chats sont dans la cuisine. Mais qui est sous ma couverture ? Un petit intrus est venu se mettre au chaud ? il est fort possible que ce soit ça, c’est déjà arrivé. Alors je murmure gentiment pour prévenir que je vais soulever la couverture pour faire connaissance, qu’il ne doit pas avoir peur, que tout ira bien, je vais m’occuper de lui, il peut me faire confiance. Je respire longuement parce que je ne sais pas trop ce que je vais trouver, une petite minette timide ou un gros matou hargneux ? Je commence à soulever la couverture centimètre par centimètre, mon coeur bat un peu vite car j’attends la surprise. Je continue à chuchoter des mots rassurants pour enfin découvrirv avec beaucoup de précautions le squatteur qui ne bouge pas d’un iota. Il est très calme. même pas peur ! Il est un peu rouge, il doit avoir chaud. Je reste perplexe un instant puis j’éclate d’un fou rire à en faire sursauter mes chats. Je me présente, je suis la seule femme au monde à murmurer à l’oreille d’un coussin durant toute une matinée !
Bon, voilà quoi… trop forte je suis !

coussin 006