Sensualité

bouche sensuelleD’abord, je le regarde droit dans les yeux avec audace, avec envie, et ça se voit. Ensuite je l’observe pendant un petit moment… J’imagine de quelle façon commencer. Je respire son odeur et je fantasme déjà… Un frisson de plaisir me traverse, mes lèvres s’entrouvrent mais je me retiens encore un peu…. Je l’ai choisi avec soin. J’approche ma bouche lentement, je commence par une petite morsure, légère, délicate, et de nouveau je frissonne. Je prends mon temps, je ferme un peu les yeux, je me délecte, puis je passe ma langue légèrement sur le bord, juste avant de mordiller de nouveau pour laisser avec délices son parfum m’envahir de plaisir.

D’abord il y a cette petite sensation de croquant, à peine sensible, mais si importante. Elle est absolument nécessaire pour que ce soit sensuel. Je sais ce qui va se passer… Reconnaître ce moelleux et cette douceur qui me font fondre. Fermer les yeux et sentir la légèreté sucrée, le goût exploser lentement, savourer les arômes enfermés dans un nuage, et le plaisir me combler…

Petit appel gourmand :  Gérard Cabiron, grand roi du macaron sans gluten, écoute moi, je parle sérieusement : adopte moi très vite !

Photo empruntée à « vers le chemin »

Publicités