Harcelée

DSC05125.jpg
Cliquez sur la Photo pour voir la galerie de Philippe Castelneau

C’est un été de feuilleton.

Harcelée de soleil et de chaleur je devrais me dévêtir, révélant mon corps de rêve, et me diriger à pas mesurés, comme un félin, vers le bleu azur de la piscine et laisser très lentement ma silhouette parfaite pénétrer l’eau fraiche, me retourner 2 secondes dans un mouvement sexy, ma chevelure ondoyant au ralenti comme dans les publicités, darder mon regard de braise vers l’homme qui a fait de moi sa reine, puis disparaitre sous l’eau pour en ressortir ruisselante et rafraichie. Ensuite je resterais immobile un instant, laissant briller sous le soleil chaque goutte, comme des petits diamants, sur ma peau dorée, je marcherais sensuellement vers lui sans le quitter des yeux, me pencherais très lentement, lèvres entrouvertes et lui murmurerais à l’oreille des mots à faire exploser le thermomètre. La zone d’alerte est déclarée, c’est la canicule entre nous…

Dans l’épisode suivant, harcelée de soleil et de chaleur, je ruisselle c’est vrai, mais de transpiration. je n’ai même pas la force de lever mon petit corps dodu du canapé pour monter la puissance du ventilateur, alors trouver un terrain, l’acheter et aller creuser pour construire la piscine qui accueillera ma fabuleuse personne, à en faire devenir fous, bien évidemment, tous les beaux gosses de France et de Navarre, ce n’est pas pour tout de suite hein ! Faudra attendre l’épisode suivant…

Un été de feuilleton j’ai dit !

Publicités

Confidence

confidence LadyElleUn jour il lui a dit … Je tombe, mais je tombe en toute confiance…

Elle s’approche, la lumière de son regard illumine son coeur d’homme.

Elle se penche vers lui lentement.
Chut !
Doucement !
Attends !
Elle murmure… Je suis là, tout près de toi, tu tombes et je te recueille dans une pluie d’étoiles,
Je suis là, tout près de toi, mes doigts dans tes cheveux pour t’apaiser,
Je suis là, tout près de toi, mes lèvres sur les tiennes à peine posées, pour le frisson,
Je suis là, tout près de toi, mes mains sur ta peau pour te sentir vibrer…

Ce n’est qu’une toute petite fée, mais elle vient doucement, et à chaque fois qu’il pense à elle, il sait qu’elle sera là, tout près de lui.
C’est une toute petite fée. Petite, mais libre. Comme toutes les fées elle sait qu’elle peut partir quand elle le veut car le monde est à elle.

Chacun de ses pas dans sa vie d’homme est une offrande délicate, chacun de ses gestes est cadeau, chaque mot d’amour est miracle. Est ce qu’il comprend ?
Personne ne le sait, elle ne le dit pas, sauf à lui… Est ce qu’il comprend ?

Personne ne le sait, elle ne dit toujours rien la petite fée, si petite, celle qui offre un peu de lumière aux coeurs gris…
Personne ne le sait, mais une petite fée c’est fort et c’est fragile.
Pour être une petite fée il faut avoir ses ailes brûlé, là, en bas, et pourtant un jour vers la lumière s’envoler …

La petite fée porte juste un peu de lumière, celle qui vient du ciel, essentielle, tout simplement