En silence

P1020529Les vrais amis peuvent voir ces trois choses :

Ta peine derrière ton sourire…
L’amour que tu as malgré ta colère…
Et… la raison de ton silence…
source internet

Et toi, as tu vu… ?

 

Publicités

La petite chapelle

IMG_0393J’avais rêvé de parcourir le chemin bordé de cerisiers, qui me mènerait de nouveau à la petite chapelle abandonnée.
Je nourrissais depuis si longtemps cette envie de retrouver les murs chauffés de soleil de ma vieille chapelle cachée dans son nid de verdure, m’adosser à sa porte et peut être y déposer une prière ou quelques souvenirs, prendre un peu de temps et sentir comme autrefois mon âme et mon coeur chavirés me transporter vers l’inconnu, vers des rivages au delà…

Premier choc, le sentier vert et frais que j’aimais fouler les mois de juin légers est maintenant carrossable et bitumé.
Deuxième choc, les cerisiers gourmands sont définitivement remplacés par du béton.
Troisième choc tsunami, séisme, disparue ma jolie chapelle abandonnée, si petite et si fragile.

Gros coup de fatigue ! Vite, m’asseoir sur ce banc placé sur l’aire de retournement qui la remplace. M’asseoir sans même ressentir le besoin de prier, essayant seulement de réaliser que je venais de perdre la partie à jamais, il n’y aura pas de play again.
C’est fou comme parfois ce qui devient définitif m’angoisse. J’ai remarqué que bien souvent cela m’attriste lorsque je n’ai plus de choix. Et à ce moment là devant ma chapelle disparue, l’espace d’un instant un grand vide m’a pris par la main.

Il me reste au fond du coeur une lourde mélancolie et cette colère que je regarde passer.
Je quitte ce banc tout neuf, je reprends ma route.
Pas la peine de pleurer un petit rêve de plus. Je sais que sur cette terre il doit exister un autre petit coin pour moi…

Ensemble

ensembleEchanger et partager ne veut pas dire se mettre d’accord,
Mais entendre justement nos différences.
Ce qui veut dire aussi pouvoir se rapprocher et quand même pouvoir rester soi-même.
Jacques Salomé

Merci infiniment pour vos partages, vos joies, vos peines, vos confidences, vos images tout au long de ces 365 jours passés ensemble.

Je vous embrasse et vous souhaite une très belle fin d’année.

Les yeux grand fermés

_DSC4659Fermer les yeux et revoir tous les petits soleils de sa vie. Vous savez, ces mille et une étoiles minuscules mais soleils quand même.
Voir arriver les nuages. C’est idiot mais c’est toujours comme ça, il suffit de penser à ses petits bonheurs pour qu’ils se pointent, et se dire que ça y est, enfin j’y arrive, maintenant je sais les laisser passer sans les retenir. J’adore ce pouvoir, j’en use et en abuse.
Fermer les yeux encore plus fort et se tourner vers le grand soleil pour le regarder droit dans les yeux.

Mettre un coup de pied aux emmerdes et ouvrir les bras aux plaisirs. Sentir les petits bonheurs offrir encore leur chaleur. Déguster la vie avec sensualité. S’asseoir sur la pierre posée sur la terrasse, prier et ne pas oublier de dire merci même en pleurant.