Encore une fois

Te revoilà toi, j’aime très beaucoup quand tu visites mon blog, c’est open lecture alors tu peux inviter tes copains si tu en as envie.

Souris moi, laisse moi te regarder dans les yeux et écoute moi attentivement car c’est important,

Je veux te souhaiter une nouvelle année pleine de fougue et de bonne humeur sous le signe de la chance et de la réussite,

Je désire pour toi et les tiens moult beaux événements inoubliables tout au long de l’année

J’appelle sur ton foyer les bonnes nouvelles en pluie abondante,

Et surtout, surtout, je te veux entouré de beaucoup d’amour à donner et à recevoir (et quelques macarons… )

Publicités

Spécialité pimentée

P1020584J’ai une spécialité. Elle est spéciale. C’est une spécialité que je réussi à tous les coups. Dernièrement j’en ai réussi une belle tout bien comme il faut. Bref j’étais à donf !

Je suis spécialisée dans une sorte de mayonnaise très particulière, pas souvent mais de temps en temps quand même. Il faut donc que je vous dévoile comment j’ai fait pour monter ma dernière mayonnaise.

En fait elle s’est montée toute seule, je n’ai fait aucun effort et elle fut très réussie. Je pourrais dire modestement que je n’ai aucun mérite, mais ce ne serait pas vrai car je trouve que j’ai fait très fort et que ça vaut bien un petit post rien que pour vous.

Mon boss passe environ 5 à 6 mois de l’année en Thaïlande, où il vient d’ailleurs de se marier (toutes mes félicitations boss). Donc durant son absence j’ai fait le travail d’un boss, avec les responsabilités d’un boss et le stress d’un boss (mais pas le salaire hein ! ). Mais boss n’ayant plus le contrôle et devenant nerveux, il avait commencé à me mettre la pression quelques semaines avant son retour en France et je n’aime pas ça, je n’aime pas, je n’aime pas ! Rhaaaa !

D’abord j’ai commencé par râler (un peu) in petto,  quelques jours plus tard j’ai entamé le rouspétage (beaucoup) toujours dans le dedans de mon moi même mais zen je paraissais. Puis les semaines suivantes je me suis suis offert quelques petites colères intérieures par ci, par là, pour finir par une belle et bonne grosse colère et c’est là que, enfin je l’ai faite avec la bonne dose de piment ! Je me suis monté la mayonnaise toute seule :  Non mais enfin quoi ! Il m’énverveuuuhh ! Cette fois je le fais ! Je vais m’en aller c’est sûr. Je vais le quitter et sans regret. Je le regarderais droit dans les yeux et je lui lancerais d’un ton péremptoire : Je pars !

Ma mayonnaise est parfaite, elle est hot, il ne manque rien. Je visualise la scène dans les moindres détails. Dès son retour, c’est sûr, s’il ose un reproche, une simple allusion ou un petit sourire crispé, hop ! Je lui jette ma lettre de démission sur le bureau ! Et na ! Voilà ! Nonmého ! Et je m’en vais d’un pas impérial, l’oeil triomphant car, ne pouvant vraiment pas me remplacer facilement, je sais qu’il s’en trouvera plus que marri.

Donc en attendant son retour avec impatience je continuais à épicer copieusement ma mayonnaise me promettant de guetter le moindre geste, d’analyser chaque mot, de disséquer tous ses regards…  Boss n’est toujours pas rentré mais ma mayonnaise pimentée monte, monte monte, un vrai chef d’oeuvre !

Ayé ! Ma mayo est impeccable ! c’est décidé, si le boss rouspète je m’en vais, je suis remontée comme un coucou, fin prête à prendre le large.  J’ai même commencé à préparé de quoi faciliter le travail de celle qui me remplacera (la pauvre) si jamais il la trouve, ce dont je doute fort.

Voilà, voilà, voilà ! Je me suis bien monté la mayonnaise toute seule, elle est à point et moi aussi. Ma lettre de démission est dans mon sac, je suis au max’ !

Boss est revenu en France et Boss a été presque charmant ! Me voilà toute déconfite… J’ai du laisser ma lettre de démission, ma mayonnaise et ses piments dans mon sac !

Maintenant vous savez comment je suis capable de monter une belle mayonnaise pour quelque chose qui avait de grandes chances de ne jamais se produire !
Je sais, c’est balèze, si vous avez envie d’applaudir faut pas vous en priver.

Allez boss, toutes mes félicitations pour votre mariage, vous pourrez repartir tranquillement en Thaïlande, pour l’instant je suis encore là, j’assure… Jusqu’à la prochaine mayonnaise !

Assez !

phone juillet 2013 278Assez de santé, assez d’amour, assez de tendresse, assez de joie de vivre, assez de travail, assez d’amis, assez de sagesse et de folie, assez d’humour, assez d’argent, assez de joies… Je vous souhaite assez de tout ce dont vous avez besoin (Vous pouvez allonger la liste dans vos commentaires si vous en avez envie) Pour vivre pleinement et avec bonheur une

 

MERVEILLEUSE ANNEE 2015

DOUCE, TENDRE ET JOYEUSE

Le beurre, l’argent du beurre et le sourire du crémier (beau le crémier, très beau ! )

GeorgeClooneyMa liste des « Je veux » :

Avoir un vrai fou rire par jour (minimum ! )
Connaître deux étés dans l’année (  tout le monde est d’accord, un seul été ce n’est pas assez)
Bénéficier des loooongues vacances qui vont avec (évidemment ! )
Continuer à avoir mon orgasme quotidien avec mon amoureux, minimum ! (l’orgasme, pas les amoureux, quoi que…. nan ! je déconne !!…. quoi que… )
Irradier le même glamour torride que Marilyn (Monroe ! pas Manson ! )

Gagner le gros lot à l’Euromillion (oui je sais, faudrait au moins que je joue)
Me faire draguer par George et avoir l’audace de lui dire non (dire non à Clooney ? mais savapa !)
Faire des rêves merveilleux toutes les nuits (ça doit être bon ça aussi ! )

Me téléporter à chaque fois que j’en ai envie ou téléporter ailleurs ceux qui m’ennuient ! ben koa ? c’est bien ça aussi !

Me faire adopter par Cabiron*

Ne pas dire non à George lorsqu’il succombera à ma torride glamour attitude à la Marilyn (Monroe j’ai dit !)

Trouver un plombier, un vrai ! qui ressemble très beaucoup à Clooney et surtout ne pas lui dire non (au plombier ou à George ? ) pour une fois que j’ai un vrai plombier sous la main…
___________________________

* Cabiron, c’est le Grand Roi du Macaron sans Gluten, je l’ai déjà dit ? tant pis, je le redis !

Photo empruntée à Batman wikia

Vous pouvez retrouver les commentaires publiés sur mon ancien blog ici