PLAISIRS MULTIPLES

Des photos, des textes, des lectures, des artistes extrêmement sympathiques, faut pas s’en priver ! De plus il fait tellement beau et doux à Montpellier… Je dis ça comme ça… N’allez pas vous imaginer que j’essaie de vous donner davantage l’envie d’avoir envie, non, non, non, ce n’est pas mon genre. C’est juste pour vous donner l’envie folle furieuse d’y aller et comme disait Wilde (je crois) le meilleur moyen de se délivrer de la tentation c’est d’y céder… Et hop, y’apluka…

Pour la clôture de l’exposition des photographies d’Alain Mouton, Philippe Castelneau et Louise Imagine, la revue La Piscine vous invite à une séance de lectures, dédicaces de la revue par leurs auteurs mais aussi des ouvrages des piscinistes : Tu amarres les vagues de Louise imagine et Sabine Huynh (JFE), L’appel de Londres de Philippe […]

via Rencontres, lectures, dédicaces le 26/04 à Sauramps Odyssée, Montpellier — la piscine – Revue graphique et litteraire –

Publicités

Le monde à l’envers

George Clooney Le monde tourne à l’envers, et je crois que moi aussi. Je sais je suis parfois (souvent) un peu bizarre (complètement frappadingue).
Même MON George en perd la boule. La preuve ? Je vous ai posté sa bouille sur la photo quand il s’est rendu compte qu’il a épousé une horrible mégère alors qu’il n’avait plus toute sa tête. A « l’insu de son plein gré » quoi ! Et à Venise en plus ! Pôvre de lui ! Dès qu’il aura repris ses esprits il se jettera dans mes bras, c’est sûr !

Puisque cette planète tourne à l’envers, moi zossi et MON George également, j’ai (encore) une petite envie de changement. Je vais donc aller voir ailleurs vers le « nord » si la pluie est aussi mouillée qu’ici dans le sud. Je pourrais peut être même y trouver le soleil et le ramener là où il doit être, au dessus de ma maison car j’en ai marre d’avoir mes petons mignons dans l’eau ! Nonmého !

Allez hop, je fais un petit tour en avion, je reviens dans quelques jours et je vous raconte..

Avec l’accent !

IMG_0177Je vous ai déjà parlé de ma vieille voisine, commère en chef elle était, commère elle n’est plus car le temps a fait son travail. La fougue et l’énergie pour surveiller ses voisins se sont estompées.
Elle est en maison de retraite maintenant où elle s’étiole petit à petit. La résidence n’est qu’à 200 mètres de son domicile, mais… son coeur n’y est plus.
Je vais la voir de temps en temps, et je ne veux garder d’elle que les sourires, et même les rires lorsque je l’entendais dire, avec l’accent du sud qui chante fort  :

Ah ! Elle, je ne l’aime pas, je l’ai dans le « colimaçon » ! (Euh.. Colimateur non ? )

A propos des aides ménagères : J’en ai marre qu’elles me cassent du « beurre » sur le dos (Ben voui ! casser du sucre le dos (médire) ça doit faire mal ! Aïeuuhhh)

Je dois appeler le « WC-elle » pour aller chez le kiné (Le VSL ! Pour nos amis québecois je précise qu’il s’agit d’un Véhicule Sanitaire Léger, soit un taxi agréé par la sécurité sociale pour transporter des personnes lors de rendez vous médicaux)

Elle tapait tellement fort du plat de la main sur la table, à m’en demander si elle ne se faisait pas mal, et elle me lançait d’un air belliqueux : Tu sais, Moâ ! Oui Moâ qui aurais toutes les raisons de raconter tout ce que je sais, moi je ne dis rien car je ne veux pas semer la « zinanie » Moâ ! (Parce que la zizanie… C’est pire ! )

En composant le numéro de téléphone de son voisin plombier et accessoirement ami, pour l’invectiver : Oh je ne vais pas me mettre le « foie au bouillon » à cause d’un plombier ! (quand je pense qu’il a failli lui mettre la rate au court bouillon (se faire beaucoup de souci)… ! )

Mais on va voir qui je suis ! Car je vais aller à la mairie pour mettre les choses au point. On va mettre « les cartes sur le plat ». (Toujours pour nos amis francophones,  contraction des expressions françaises : « Mettre les choses à plat » et aussi « mettre cartes sur table »  )

Un jour que je l’emmenais en promenade en voiture : Oh elle est « viragée » cette route !

Lui ! Il n’est pas sorti de la cuisse  de Jules Piter hein ! (Jupiter à de la concurrence ! )

Voilà une des raisons pour lesquelles il ne faut garder des gens que le meilleur.

Nonmého !

phone juillet 2013 205Non mais je n’y crois pas !
Moi j’allais juste étendre le linge sur la terrasse, c’est tout. C’est même courageux compte tenu de la chaleur et du soleil aveuglant. Il n’allait pas se pendre tout seul hein !
C’est quand elle m’a vue passer qu’elle a fait ça : cette petite insolente a osé ! oui ! oui !
La chipie était bien cachée et m’a eue par surprise.
Déjà qu’elle me casse les oreilles toute la journée en hurlant, c’est lassant à la fin et même si je suis tolérante et ne dis rien, voilà que l’ingrate se permet l »impensable!
Normalement ce n’est pas sa cachette car ce n’est vraiment pas son coin préféré, je ne vois pas pourquoi elle est venue jusqu’ici si ce n’est pour commettre son forfait.

Je l’annonce solennellement. Aujourd’hui je me suis fait faire pipi dessus par une cigale* !

Nonmého, savapa  ?!?!

Beurk ! Voilà, c’est officiel, moi, la citadine qui n’avait jamais vécu à la campagne et n’avais même jamais vu cette bébête en vrai,  je me suis fait baptiser par le pipi d’une cigale ! groumphhh !
Je décrète que c’est une voyouse parce que je ne lui ai rien fait, je suis une gentille fille moi. Elle s’était planquée dans le murier où-elle-n’a rien-à-faireuuuuhhhh ! Son domaine c’est la forêt en face épicétou ! D’ailleurs je la soupçonne fortement de faire partie d’un gang, oh juste un petit groupe de quelques milliers de milliards de cigales, pas plus, je ne voudrais pas exagérer quand même ! mais je me méfie maintenant quand je dois passer sous le murier.
Murier qui trône bien sûr au milieu de ma petite terrasse, je n’ai pas trop le choix, faut que je passe régulièrement dessous…
Je suis plus vieille qu’elle, le « respecte » se perd ! pffff !

*
Quand une cigale a peur, elle pousse un petit cri et elle fait un lâcher de pipi, style mini Canadair !