Cacas papillons

arc-en-ciel-feuOui, c’est vrai, il suffit de me parler de cacas papillons et  il n’en faut pas plus pour me mettre de bonne humeur.
Je ne sas pas si vous pourrez accéder directement la vidéo alors je vous mets aussi le titre à taper dans votre navigateur pour sourire pendant 37 secondes :
Horton – Extrait n°5 Kathy

Pour celui ou celle qui n’a pas imaginé un caca papillon après la vidéo c’est convocation directe dans mon bureau… que je lui fasse un dessin ! Et na !

Photo internet ipnoze

Publicités

Sous le soleil… Exactement !

Et voilà le travail… !

LadyElle fatiguée d’avoir pondu ce long billet
a besoin de fraicheur au plus chaud de l’été… 😀

Ecroulée sur un matelas
Le nez sur la radio
Qui répète qu’il fait chaud
pas envie d’travail
Je reste couchée, Je déraille
Tous les jours c’est pareil
Faut que je me cache du soleil

Il fait chaud. Faire attention au soleil
Il fait chaud, Et tous les jours c’est pareil

Echanger les cigarettes, Allongés sur le dos
Tout parait moins honnête sous l’soleil d’Bornéo
Tu joues tequila, tu bois et tu bois
Ça me fait vraiment mal de t’voir dans cet état

Il fait chaud. Faire attention au soleil
Il fait chaud, Et tous les jours c’est pareil

Et toujours cette chaleur, sueur qui colle à la peau
Dormir à la même heure, boire les mêmes sirops
Traîner à petits pas, moiteur et tequila
Ça m’fait vraiment mal de m’voir dans cet état

Il fait chaud, Faire attention au soleil
Il faut chaud, Et tous les jours c’est pareil

Je peux plus travailler
Peur d’avoir la peau brûlée
Rester sous sommeil
Sous la morsure du soleil

Il fait chaud.  Faire attention au soleil
Il fait chaud, Et tous les jours c’est pareil

Abreuvée d’coca
Ecroulée sur un matelas
Tous les jours c’est pareil
Faut que je me cache du soleil
Il fait chaud, Faire attention au soleil
Il fait chaud, Et tous les jours c’est pareil

Je veux tout

Voilà, voilà, voilà…. Je savais bien que ça arriverait… En ce moment je suis en mode Je- veux-tout.

En fait je ne veux rien, mais en vrai je veux tout, mais sérieusement je veux tout et rien, mais enfin! Que m’arrive t-il ? On dit que souvent femme varie, moi en ce moment je fais les montagnes russes dans ce domaine, j’oscille entre tout et rien mais aussi entre rien et tout. J’ai heureusement tendance à pencher avec bonheur vers rien mais parfois, je ne sais pas pourquoi je vire dangereusement vers tout.
Pfiouuuu ! Suis fatiguée moi ! Vacances ? Qui a dit ça ? Que le provocateur se dénonce immédiatement, pour punition il n’aura rien du tout. Na !

Bon, donc je disais qu’en ce moment ma touche je-veux-tout reste obstinément enfoncée, la fonction est enclenchée.

Je veux vivre sur une planète heureuse, la liberté dans l’amour, l’amitié avec la solitude, le soleil sous la pluie, la fraicheur sans la clim, le vrai pain sans le gluten, les vacances sans le travail. Je vous assure, je veux vraiment tout.

Vous voulez la preuve que je veux tout ? Moi qui ai horreur de faire les magasins et encore plus en période de soldes j’ai fait flamber la carte bleue. Si ça ce n’est pas la super méga preuve que je veux tout hein ! Je veux tout dépenser en soldes, mais sans rien faire, ne pas mettre du tout un pied dans un magasin, je n’aime pas ça, je n’aime pas, je n’aimeuuuh pas ça du tout ! (je précise au cas où vous n’auriez pas tout capté ou rien compris à mon charabia)
Puisque c’est une période où je veux tout, j’ai follement eu la folle envie des soldes, mais sans faire les soldes (Il parait qu’il y en a qui veulent le beurre et l’argent du beurre ? ) Je suis sagement entrée en acceptation et je suis arrivée un peu trop facilement grâce à internet à remplir mon armoire de T.shirts supplémentaires commandés au cas où j’en manquerai. Oui parce qu’une étagère déjà pleine ce n’était pas du tout assez, je veux tout j’ai dit !

J’espère que demain je n’aurai pas du tout une grosse envie de diamants hein ! Quoique… Il ne pourrait rien m’arriver de meilleur que de ne pas être sage du tout.

Bien que je paraisse compliquée, j’ai comme l’impression que tout cela pourrait se passer de commentaire.
Ou alors faudrait que je vous explique tout bien comme il faut mais ce n’est pas facile quand il n’y a rien à dire.
Ou alors faudrait que je vous fasse un petit dessin de rien du tout.
Ou alors que je me fasse psychanalyser pour pouvoir vous pondre un bon pavé explicatif.
Ou alors je peux aussi vous inviter à visionner cette sympathique et courte vidéo où tout (enfin presque) est dit.
Le vide je vais le remplir…
Je veux tout, tout de suite et ici… 

Ce qui me rassure c’est qu’il parait qu’avec le temps, va, tout s’en va
J’attends tranquillement le moment où ma fonction je-veux-tout sera désactivée. Voilà, voilà, voilà…

 

Femme du monde

Je suis femme du monde, universelle, comme toi.
Je m’adresse à toi, à vous…

A toutes les femmes, à vous mes soeurs, citoyennes du monde

 

A vous qui avez l’audace d’être propriétaire de votre corps,
vous qui osez
parler et rire avec un Grand-père, un père, un mari,
des frères, des oncles, des amis, des voisins…

Pour celles qui sont muettes, muselées, que l’on humilie et soumet

Nous ne sommes plus le 8 mars, mais la journée de la femme c’est tous les jours,
une journée qui disparaitra le jour où la lutte n’aura plus de raisons d’être

•  101 ans de lutte pour l’égalité, la justice, la dignité et la considération.
•  Le combat extraordinaire de femmes ordinaires.
•  Les belles avancées dont nous pouvons être fières.
•  Prendre conscience que tout est possible, lorsque l’on se mobilise.

1882 : L’enseignement primaire devient obligatoire pour les filles, comme pour les garçons
1907 : Les femmes mariées peuvent disposer librement de leur salaire.J
1938 : Les femmes peuvent s’inscrire à l’université sans l’autorisation de leur mari, mais ce dernier conserve le droit d’interdire à son épouse de travailler.
1944 : Les femmes obtiennent le droit de vote et d’éligibilité.
1946 : Suppression de la notion de salaire féminin et mise en place du principe de l’égalité.
1965 : Les femmes peuvent ouvrir un compte bancaire et exercer une activité professionnelle sans le consentement de leur mari.
1967 : La contraception est autorisée (et remboursée par la Sécurité Sociale en 1974).
1975 : La loi Veil est adoptée pour autoriser l’Interruption Volontaire de Grossesse (et remboursée par la Sécurité Sociale en 1982).
1975 : Ouverture du 1er refuge pour femmes battues.
1979 : Convention de l’ONU sur l’élimination des discriminations envers les femmes, ratifiée par la France en 1983.
1985 : Egalité des époux dans la gestion des biens de la famille et des enfants.
1990 : Reconnaissance du viol entre époux.
2002 : Possibilité de transmettre à l’enfant le nom du père ou le nom de la mère ou les deux noms
.2010 : La lutte contre les violences faites aux femmes est déclarée grande cause nationale.