Je me souviens

phone juillet 2013 305Dans le clair obscur du jour qui s’enfuit je me souviens. C’était il y a longtemps je crois. La vie m’a fait envie. C’était un moment si intense. J’ai retenu mon souffle.
Le soleil a forcé la carapace, quelque chose a libéré l’insidieuse souffrance. Le printemps me rendait enfin douce et j’aimais que cela se voit.
Mon âme s’épanouit, je ne peux rien y faire. Je fais celle qui ne voit pas, mon âme s’envole. Je suis la reine solitaire qui choisit toutes les choses qui la chavirent. Guerrière pacifique qui aime se perdre en terre inconnue, je ne crains ni le feu ni le fer, je ne suis pas si faible qu’on le pensait.
Quelquefois je tombe sur mon chemin c’est vrai, mais je me relève, larmes bien cachées, ce n’est pas bien grave tout ça. Longtemps encore j’étreindrais la lumière, j’en profiterais chaque seconde. J’ai délaissé l’ombre.

Voulez-vous…

P1020610Voulez vous monsieur, aux soirs de soleil rose, me montrer le chemin sous les vignes, attendre à mes côtés l’heure bleue et l’appel de la nuit.
Voulez vous mon ami m’enlacer d’un regard et me faire danser sous les étoiles.
Voulez vous mon amour choisir avec moi d’épuiser le bonheur.

Le dernier courrier

1509257_242052382664359_1252416841665712636_nLe 31 décembre 2015 en allant chercher le courrier dans ma boite, j’avais spontanément formulé le souhait de recevoir une bonne nouvelle, un peu comme un dernier message pour le plaisir de terminer sur une note en douceur.

Et le dernier courrier de l’année fut… Une facture d’électricité.
Ma première réaction ? Une petite grimace de déception suivie d’un petit sourie crispé. Je suis bien bête de faire ce genre de souhait, ça m’apprendra à rêver pour rien, pour si peu.

Puis dans le bureau de mon amoureux où je voulais ranger la facture, je me suis assise un moment. Entourée de tous ses livres mon esprit s’est pris à vagabonder, pensant à tout et à rien, lorsque soudain j’ai pris conscience qu’en fait j’avais reçu ce que j’espérais et je pouvais me moquer de ma réaction première.

Le facteur m’avait bel et  bien transmis une bonne nouvelle. Cette facture voulait dire que j’ai un toit où mettre ma famille au chaud car j’ai accès à l’électricité que j’utilise pour une vie confortable, que malheureusement d’autres non pas… Voilà qui remet les choses à leur juste place !

Merci la vie.
Merci pour cette dernière leçon de l’année 2015

Mon petit copain

rouge-gorge-familier-erithacus-rubeculMon copain le rouge-gorge est enfin revenu me faire son petit coucou d’automne. Petites retrouvailles magiques qui me mettent en joie à chaque fois. J’aime ces moments tranquilles, je l’observe et j’ai l’impression de regarder la vie, tout simplement.
Il est tout rond et pétillant de vie, il vient volontiers narguer mes matous alors nous essayons de l’attirer loin du danger avec des gourmandises. Mais il est têtu et continue à voleter partout. Heureusement il est aussi très malin et il sait se jouer d’eux. La plupart du temps mes vieux chats préfèrent rester au chaud dans la maison et il peut donc en faire à sa guise.
Je n’ai jamais réussi à le prendre en photo car mon ami à plumes est du genre facétieux et ce petit coquin s’enfuit dès qu’il voit l’appareil.
Chaque année j’attends ce rendez-vous de plaisir  avec mon petit copain des premiers froids qui m’enchante et me réjouis.
Décidément l’automne est vraiment une jolie saison.

Photo : amazonie.com

Et après ?

Printemps 2015La petite fille a levé vers moi son joli petit minois et m’a demandé en souriant « Ca y est ? Il n’est plus mort ton papa ? Après tu viens jouer ! »

Après ? C’est la vie qui continue, le coeur en amour et en paix …

Et songe qu’au printemps, l’hiver sert de passage
Qu’un profond calme suit l’orage
Et que la nuit fait place au jour
P. Corneille

Mon mec à moi

_DSC4497Mon mec à moi, il me parle d’écriture, les livres brillent dans ses yeux, il pourrait y passer sa vie. Il parle des nouvelles technologies et de politique, d’idéal et d’humanité, il parle aussi des chats et de gros câlins, puis il me dit qu’il veut aussi un chien !
Tellement fatigué par sa journée, tellement concentré sur ses pensées, mon mec à moi il n’écoute pas ce que je lui dis…
Mon mec à moi il me parle d’aventure, de ses rêves les plus fous et de nous pour la vie.
Tellement passionné par ses projets, tellement emporté par mille idées, il parle de voyages et d’une planète à visiter.
Il m’offre des macarons et me fait des surprises. Il prépare mon petit déjeuner et j’aime quand il vient me réveiller.
Mon mec et moi…

Folie

P1000418« C’est une folie de haïr toutes les roses parce que une épine vous a piqué,
d’abandonner tous les rêves parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé,
de renoncer à toutes les tentatives parce qu’un a échoué…
C’est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une vous a trahi,
de ne croire plus en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle,
de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas allé dans la bonne direction.
Il y aura «toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle. Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ…» « 

(Antoine de Saint-Exupéry)