The Voice Cats

avril 2015 026Vous connaissez The Voice Kids ? Chez moi c’est The Voice Cats, concours vocal quotidien. Sans l’avoir vu je sais reconnaître immédiatement mon petit miauleur et je sais ce qu’il veut.

C’est ma faute. Au fur et à mesure que mes chats d’amour arrivaient dans ma vie je leur expliquais à quel point ils étaient bienvenus, leur garantissais amour, caresses, soins et gourmandises. Je leur assurais qu’ils avaient le droit de faire à peu près tout ce qu’ils voulaient, y compris le droit de s’exprimer. Ils m’ont prise au mot et ne s’en privent pas. Ils sont bavards, de vraies pipelettes. Il parait qu’un chat à qui on ne parle pas émet moins de miaulements que celui qui a l’habitude de communiquer avec son compagnon humain. Les miens sont bavards très beaucoup.
Ils savent très bien se faire comprendre, le plus souvent c’est « je veux des câlins pour moi tout seul » et comme j’ai promis des caresses à volonté, il faut que je tienne ma promesse car je suis une femme de parole ! J’ai aussi très souvent droit à « prends moi dans tes bras » ou « ouvre moi la fenêtre car j’ai la flegme de passer par la chatière » et aussi  « Soulève la couette pour que je puisse me pelotonner dedans ».
Vous imaginez le niveau de décibels quand ils décident de me faire la conversation tous les trois en même temps ? et ce que cela donne en été quand j’ai en fond sonore le chants incessant des cigales ?
Curieusement ils étaient moins bavards lorsqu’ils étaient dix (je pense à vous mes petits amours au paradis des chats)

Mes chatounets sont tombés fous raides dingues de mon amoureux dès qu’ils l’ont vu, et depuis qu’il est venu vivre avec nous c’est carrément concerto allegro fortissimo chaque soir lorsqu’il rentre.
A peine entendent ils la clé dans la serrure qu’ils émergent des couettes et couvertures où ils sont confortablement nichés, c’est alors à qui miaulera avec force vibratos et trémolos pour obtenir le papouillage royal qu’ils ont attendu toute la journée
Dès qu’il a posé ses dossiers, ils sautent sur le canapé et se mettent à roucouler sous ses mains (Parce qu’il faut appeler un chat… un chat ! je dois donc dire qu’il les papouille divinement bien. Mais bien évidemment vous avez remarqué que je le signale avec énormément de modestie) Ils se lancent également des regards de tendresse à faire fondre un bonhomme de neige pendant qu’il leur murmure des mots tendres et ils lui répondent par de petits mrroouu d’amour.

Je suis loukoumisée à chaque fois et je ne me lasse pas de voir leur affection. Je suis contente de le voir prendre la relève de la papouillation intensive le soir, parce que je n’ai que 2 mains et ça ne suffit pas…

Ah que ma vie de mémère à chat est difficile !

Publicités

Envoutée

voixC’est le premier mot qui me vient à l’esprit… « Sexuelle », oui c’est ça. J’aime quand elle est sensuelle et chaude, enveloppante, vibrante. Quand elle devient séduction, le timbre de la voix devient torride. Il est des intonations qui font chavirer les femmes… Enfin, moi en tout cas !

Une voix basse et incroyablement profonde pour chanter et enchanter les femmes me transporte dans un monde de sensualité; Je ne sais pas pourquoi, mais c’est comme ça.

Un peu le genre de Barrence Eugène Carter voyez vous, plus connu sous le pseudo Barry White, qui ne se gênait pas pour chanter les femmes, l’amour et le sexe langoureusement.  De plus, j’aime les hommes aux cheveux longs (quand ils sont bien assumés) Bon sa barbe, même si Barry la portait bien, c’est pas mon truc, mais je lui pardonne parce que sa voix de velours me fait vibrer.
Ainsi Léonard Cohen chante maintenant avec une belle voix grave qui me fait frissonner…Il ne lui manque plus que les cheveux longs…

Ah le pouvoir de la voix sur les femmes. Il suffit d’une voix de basse, profonde qui murmure à l’oreille les mots choisis, et puis moi j’aime la Soul, alors quand tous les ingrédients du cocktail sexy sont là, comment résister ? Ben… Je ne résiste pas… La sensualité et la volupté qui peut se dégager de certaines voix me laissent un souvenir prégnant toujours aussi agréable. Vous l’avez compris, faites moi écouter Barry ou Léonard et je suis sous le charme, je suis perdue…